• Amours d'été....



    A l'ombre des caleçons fleuris
    S'épanouissent en turgescence
    Des pistils changeant à l'envie
    Quand vient une féminine présence.

    Le printemps, saison des Amours
    Qui laisse un parfum de luxure,
    A fait place à l'été qui court,
    Satyre, derrière les filles pures.

    Des adolescents boutonneux
    Jusqu'au vieux beaux endimanchés
    Chacun voudrait finir au pieu
    Avec de belles délurées.

    Point trop ici de sentiment,
    C'est le charnel qui prédomine,
    Les corps à corps se veulent brûlants,
    Oublieux du climat d'avril.

    Mais les jolies estivantes
    N'aspirent pas qu'à la gaudriole,
    Parfois même ça les épouvante
    De voir se démener les marioles.

    Elles qui rêvent de Prince Charmant,
    Tombent des nues lorsque l'éphèbe
    Envoie valser aux quatre vents
    L'image qu'il donne à la plèbe

    Qu'il révèle ses noirs desseins,
    Qu'il se dévoile priapique,
    Et qu'à la moindre paire de seins
    Il avoue que Satan l'habite.

    A moins qu'elle ne soit gourmande,
    Qu'en véritable gourgandine
    Ce soit elle qui en redemande
    Qu'en branlant du chef, elle opine.

    Qu'en se divulgant nymphomane
    Elle fasse fuir sans rémission
    Le véritable gentleman
    Qui n'aspirait qu'à la raison.

    Ainsi en la belle saison
    Les couples se nouent par la peau
    Ils s'attachent et se défont
    Au gré des vents de libido.


    Fait vraiment chaud... je n'ai pas les idées trop nettes !!!


  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Juillet 2006 à 14:18
    wouaaaaaaa
    vraiment wouaaaaa, chapeau, c'est tellement vrai.......j'ai trop de chose à dire ce sujet........
    2
    Vendredi 21 Juillet 2006 à 14:19
    ah ! oui
    je voulais dire beau texte. vraiment très beau
    3
    Vendredi 21 Juillet 2006 à 14:55
    Merci...
    ...Mam'zelle Véro,je t'embrasse...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :