• Des mots et des bas...





    Jambes gainées de soie, jambes ornées de bas
    Qui suscitent l'émoi, qui provoquent un débat.
    Dois-je ou ne dois-je pas laisser glisser mes doigts
    Sur tes jambes qui déjà m'invitent à d'autres pas ?

    Ces quelques pas de danse qui nous ont rapprochés
    Qui ont comblés l'absence jusqu'à nous enlacer
    De pas sages en passage de corps à partager
    Les heures disposent, le temps fait pas, laisses moi t'aimer.

    Échanges de baisers, étreinte fusionnelle,
    Tes jambes autour des miennes lancent comme un appel,
    Tu me voudrais brûlant près du porte-jarretelles
    Je me montre patient, tu me trouves cruel.

    Jeux de langue et de corps, tu fonds sous mes baisers
    Tu soupires, tu gémis, tu me réclames entier
    Avide, impatiente, tu te montres empressée
    Puis muette soudain quand tu es pénétrée.

    Nos corps poursuivent leur danse, zoukés, collés, serrés
    Tu ondules des hanches, tes jambes m'ont encerclé
    Jusqu'à la délivrance, orgasme à délirer
    Qui te laisse repue...avec les bas filés...




  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Septembre 2006 à 10:39
    je veux bien
    Zoukés moi :))
    2
    Mardi 5 Septembre 2006 à 10:41
    Salut Chaba...
    ...pas de bol pour toi : je danse comme un manche à balai...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mardi 5 Septembre 2006 à 11:01
    Pas grave
    je vais t'apprendre :)
    4
    Mardi 5 Septembre 2006 à 11:25
    Vous cherchez un professeur
    de danse par ici....... bisous rosés cher Spleen
    5
    Mardi 5 Septembre 2006 à 11:27
    Ne vous fatiguez pas les filles...
    ...mon corps est définitivement perdu pour la danse...il me reste encore un espoir pour la science... Bisous
    6
    Mardi 5 Septembre 2006 à 11:30
    magnifque
    que rajouter si ce n'est que malgré tout ce qu'on peut dire, on ne fait qu'attendre et chercher cette danse sensuelle et enivrante...et dans cette danse là, personne ne s'y prend comme un manche...
    7
    Mardi 5 Septembre 2006 à 11:32
    Tu donnes ton corps à la science
    je veux bien l'ausculter :)
    8
    Mardi 5 Septembre 2006 à 11:34
    @ Marine...
    ... on dirait que tu rimes avec coquine aujourd'hui ;-)... @ Elisa: ça ne va pas faire beaucoup de bruit, mon coeur est ailleurs...tu n'auras que l'enveloppe à disposition...
    9
    Mardi 5 Septembre 2006 à 11:41
    l'enveloppe
    c'est pas si mal, j'accepte :))
    10
    Mardi 5 Septembre 2006 à 11:47
    coquine
    peut-être...par contre se contenter d'une enveloppe sans le coeur qui va à l'intérieur, je ne conseilles a personne, même si nos danses nous font vibrer en "une étreinte fusionnelle"...il y a ce manque...on ne dit pas "tout ou rien"?^^
    11
    Mardi 5 Septembre 2006 à 14:00
    Ouuhhh........
    je lance un appel, ici, moi... mais juste moi, chères demoiselles!! Pourquoi n'y a t-il que des femmes ici? Spleen, tu les attire bien trop nombreuses!! Tu sais vraiment y faire avec nous, tes mots, encore tes mots, toujours tes mots, toi, je ne peux plus travailler dans ces conditions, mince! Bisouxxx
    12
    Mardi 5 Septembre 2006 à 14:23
    Bonjour
    je découvre ces mots d'émoi, cette invitation, ces corps enlacés... je ne regrette pas d'être passée...
    13
    Mardi 5 Septembre 2006 à 15:01
    Que de jolis
    jeux de mots ici... bises :))
    14
    Mardi 5 Septembre 2006 à 15:04
    @ Flo...
    ...désolé de te troubler ainsi, mais le travail est une vertu qu'il ne faut pas négliger... à moins que tu ne sois pas si vertueuse que celà ;-) mes bisoux brûlants et ensoleillés pour aller avec l'image... @ Dame Toula: vous êtes toujours bienvenue ici et excusez moi si je passe chez vous sans commenter, mais c'est que je ne sais que dire...
    15
    Mardi 5 Septembre 2006 à 15:07
    je vous en prie...
    et merci pour la bienvenue en vos murs... ça a un gout de "revenons-y"
    16
    Mardi 5 Septembre 2006 à 15:42
    Un goût de revenons-y??
    tu plaisantes, toula, un goût de restons-y plutôt!!!
    17
    Mardi 5 Septembre 2006 à 15:45
    Spleen, comment veux-tu
    que je puisse me concentrer pleinement sur mon travail après les bisoux XXL, la photo qui va avec, les bisoux brûlants et ensoleillés, cette image, tes mots et j'en passe??
    18
    Mardi 5 Septembre 2006 à 18:11
    Bises rafraîchissantes
    pour ceux qui aurait vu leur température montée trop haut :-)
    19
    Mardi 5 Septembre 2006 à 20:15
    effectivement
    la température corporelle semble monter considérablement lorsque Spleen s'attèle à de si joli texte, qui en font rêver plus d'une...un homme qui sait danser (sans s'y prendre comme un manche) et qui sait si bien le retranscrire...il faudrait plus d'une tonne de glaçons pour faire diminuer la température on dirait!
    20
    Mardi 5 Septembre 2006 à 21:19
    Il faudrait
    l'Antarctique tout entier.........
    21
    Plume
    Mercredi 6 Septembre 2006 à 14:37
    Et encore une fille !
    bonjour Spleen. Tout ce que je te souhaite, c'est que ce ne soient pas pour toi que des mots........
    22
    Vendredi 8 Septembre 2006 à 21:08
    textile s'effile s'effiloche le texte lui file sans taboo
    Laissons de coté la suggération sans etre pour autant cru et vulgaire! Le juste équilibre en le subtil et l'explicite! C'est bien beau^^.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :