• Fée verte...

     

     

    Dans les vapeurs d’absinthe, en attendant l’Absente

    Je ruse, esquive et feinte, pour mieux tromper l’attente.

    A mes amours défuntes, aux parfums de l’amante,

    J’adresse ma complainte, solitaire tourmente.

     

    Images en demi-teinte, la mémoire me hante

    Révélant ses empreintes sur ma peau suppliante,

    Tortures de la Sainte, en prières obsédantes

    Je souhaite l’étreinte et ses caresses ardentes.

     

    Sous les flammes éteintes la Passion s’impatiente,

    Ses gémissements tintent, ritournelle obsédante,

    Danseuse sur les pointes, sarabande insolente

    Sur mon cœur la contrainte d’une larme impudente.

     

    L’ivresse qui m’éreinte dilapide mes rentes,

    Noyant un peu mes craintes, mes errances harassantes.

    Chaque jour me désappointe, pour oublier je chante

    Aux destinées disjointes, aux vies tourbillonnantes.

     

     


  • Commentaires

    1
    elegante
    Dimanche 20 Mars 2011 à 04:15
    Iris absente
    La première strophe est une petite merveille ciselée. Le grand Serge n'est pas absent de vos pensées.
    2
    Vendredi 25 Mai 2012 à 17:17
    les fées vertes sont de retour, et elles sont nombreuses :-)
    les fées vertes sont de retour :-) Découvrez les sur les pages facebook de la Distillerie de Provence https://www.facebook.com/creme.absente
    3
    Siria
    Vendredi 1er Juin 2012 à 03:48
    Fantomes du passé
    Amour, passion... Désamour, trahison. Toujours obsession, Retour ? illusion !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :