• Lassitude

    Il est des jours comme ça...

    ....ceux où une certaine lassitude t'envahit.

    Lorsque tu te demandes si tu parles le même langage que les autres ou si tu t'exprimes dans un salmigondis de martien mâtiné de javanais.

    Lorsque tu as l'impression d'être compris de tout le monde sauf de la poignée d'auditeurs à qui ton message est destiné et que tu en viens à penser que c'est toi qui es à côté de la plaque.

    Lorsque tu te surprends a ne plus te demander si  les 3 ou 4 à qui tu t'adresses sont réellement demeurés, mais que tu commences à le croire.

    Lorsque tu te rends compte qu'il est des gens qui se complaisent à se regarder le nombril et qui passent l'essentiel de leur temps à tourner autour sans jamais relever la tête.

    Lorsque tu trouves difficilement des synonymes à tes mots parce que ça fait quand même 2 ans que tu tentes de faire comprendre des choses simples à des gens plus compliqués qu'il n'y paraît.

    Lorsque tu as envie de te blottir dans des bras salvateurs et surtout protecteurs de la connerie.

    Lorsque tu tentes une approche de compréhension par l'image et que la seule image qui te vient est celle de Don Quichotte et des moulins à vent.

    Aujourd'hui, je me sens Don Quichotte.

    Au secours ! ! !

    J'ai besoin de me retrouver au creux de ton épaule et de sentir un peu de sang chaud panser ma lassitude.

    Je suis déstabilisé par le souffle des moulins à vent qui emporte mes paroles dans les limbes de la vue basse et de la stupidité

    Il y a des choses simples qu'il ne demandent pas à être compliquées...


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Mars 2006 à 16:03
    Au bout du compte
    on a beau tout faire pour éteindre la lumière il reste toujours une lueur au bout du tunnel qui vous empêche de vous endormir. Comment trouver le sommeil en ce cas ?
    2
    Lundi 13 Mars 2006 à 16:13
    si tu veux mon épaule
    pas de problème bises ici
    3
    Lundi 13 Mars 2006 à 18:13
    Bonsoir vous deux...
    ...trop bref passage chère Chris mais très apprécié chez moi. Et pour Véro, ce serait avec grand plaisir que je poserai délicatement ma tête au creux de ton épaule... Bisous à vous deux.
    4
    Lundi 13 Mars 2006 à 18:19
    amicale pensée...
    bonsoir iodé...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :