• Météo




    Virevoltent mes doigts
    Comme neige en flocon
    Qui te donne un peu froid,
    D'où naissent les frissons.

    Eclaboussent mes baisers
    Comme les gouttes d'orage
    Ton corps en est mouillé
    Car ils ne sont pas sages.

    Pirouettent mes caresses
    Comme les feuilles mortes
    Te faisant pécheresse
    Que le désir emporte.

    Tourbillonnent nos corps
    En une folle tempête
    Jouissance en accord
    Plaisir que rien n'arrête.



  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Août 2006 à 11:43
    Ah la la © maximgar
    la photo est encore trop grande :)
    2
    Dimanche 20 Août 2006 à 11:54
    Ah la la.......
    J'adore quand tu n'es pas sage du tout... Quel plaisir!!! La météo est au beau fixe, le soleil brille... Ces caresses, ces baisers... quelle folie tout ça!!!
    3
    Dimanche 20 Août 2006 à 12:00
    des caresses des baisers
    mais surtout une épaule d'homme !!!! Je trouve que Spleen chouchoute trop son public féminin.
    4
    Dimanche 20 Août 2006 à 12:07
    Voilà, la photo
    est encore un peu grande, mais je la laisse comme ça...Max, je ne chouchoute pas outre mesure...mais j'aime les femmes qu'est-ce que tu veux ... @ Flo: Soleil dehors aujourd'hui, folie sensuelle en vue... Je t'embrasse :-)
    5
    Dimanche 20 Août 2006 à 12:10
    Rectificatif météo :
    Chaud, chaud le show ! Mais froid et pluvieux sur la Belgique... ;.)
    6
    Dimanche 20 Août 2006 à 12:13
    J'y pense subito :
    36, ça signifie 36 ième dessous ? ou 36 chandelles ? :-]
    7
    Dimanche 20 Août 2006 à 12:26
    La Taupe:
    Peut-être un peu les deux...à moins que je ne sois tout simplement le 36ème à m'appeler Spleen chez Hotmail...Oui, je reconnais, c'est beaucoup moins romantique tout d'un coup ;-)
    8
    Dimanche 20 Août 2006 à 12:53
    Tu me rassures...
    Je pensais en réalité que tu étais de la cuvée 1936 et qu'en virtualité tu préférais nous faire croire que tu étais le 36 ième à spleener sur "Chaudcourriel"... ;.)
    9
    Dimanche 20 Août 2006 à 14:06
    si
    le temps d'ici pouvait m'inspirer comme celà ;-)
    10
    Dimanche 20 Août 2006 à 14:33
    Folie sensuelle... oui...
    j'ai hâte... Mon Dieu, je ne contrôle plus rien, ni ici ni ailleurs non plus... ne m'en veux pas Spleen... voilà ce qui arrive à trop vouloir chouchouter ton public féminin... Ecris encore des centaines de vers comme ceux-ci, je t'en supplie... et moi aussi je t'embrasse... partout maintenant, soyons fous, complètement fous, libertins et pas sage du tout...
    11
    Dimanche 20 Août 2006 à 19:51
    et bien...
    Je lis de belles choses ici dites-moi !! Et bah j'aimerai bien pouvoir en dire autant, ou qu'on en dise autant pour moi... Elle a de la chance cette femme à qui est destiné ce merveilleux poême ;-) Bisous ici, Elodie
    12
    Lundi 21 Août 2006 à 13:53
    Mr Spleen
    que dire de ton texte, il laisse sans voix, j'imagine bien les sentiments que peut ressentir la personne pour qui tu l'as écrit!!! je te fais des bizous tendres cher Spleen, et @ très vite
    13
    Lundi 21 Août 2006 à 16:30
    je ne dirai qu'un mot
    ouhlala...sourire
    14
    Lundi 21 Août 2006 à 23:24
    Bonsoir ici...
    Deux pécheresses que le désir emporte... virevoltent au-dessus de ton corps... Nos caresses du soir, bonsoir et à très vite...
    15
    Mardi 22 Août 2006 à 13:03
    ces mots
    velours ne sont pas sans me faire souvenir de certains autres.....*
    16
    Mardi 22 Août 2006 à 13:03
    Des mots ...
    ...qui pirouettent de sensualité, de volupté... Bravo ! Solange
    17
    Jeudi 28 Août 2008 à 13:31
    ...
    Beau temps alors !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :