• Pour la 14ème lettre....

     

    Tes lettres en courbes sensuelles

    S'assemblant en courriers à la chaleur palpable

    Décrivant l'univers d'un amour virtuel,

    Détaillant à loisir nos ébats improbables.

     

    Tes mots exigeant de passions

    Fort justement choisis, rasoirs de précision,

    Me font bouillir le sang et l'imagination

    Enflammant mon désir, attisant l'émotion.

     

    Ton corps se fait clavier

    Où se posent mes doigts

    Courant de légèreté

    Pour faire naître l'émoi.

    Je caresse les touches

    Comme le grain de ta peau,

    J'en ai l'eau à la bouche

    J'en ai comme le cœur gros.

    J'espère t'emporter

    Dans les mêmes voyages

    Que tu as suscités

    Au fil de tes messages.

    Etreintes imaginaires

    En force décuplée

    Vers le ciel est ouvert

    L'écran de mes pensées.

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Septembre 2007 à 19:02
    Remarque,
    vu comme tu es inspiré, les femmes aussi en ont parfois ! Bonne soirée, Spleen.
    2
    Samedi 6 Octobre 2007 à 00:26
    Merci
    Superbe texte, la métaphore se file et se dévide suavement... Belle nuit à toi. Lady Ligeia
    3
    Mardi 16 Octobre 2007 à 12:57
    bizare
    Bonjour.Ce texte est magnifique comme tous les autres. Penses tu à te préserver des plagiats?
    4
    Mardi 16 Octobre 2007 à 13:03
    bizare
    Bonjour.Ce texte est magnifique comme tous les autres. Penses tu à te préserver des plagiats?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :