• Pour moi, ce sera une berceuse
    s'il vous plait m'sieurs dames...

    J'ai du sommeil en retard.

    Vivement les vacances...

    Holà tavernier, remets moi donc une chopine !


    2 commentaires



  • Bon, ben voilà, ça y est ! L'été semble arriver à grand pas,
    nous écrasant sous sa chaleur bienfaitrice (j'aime pas le froid).
    Le soleil nous picote la peau de ses rayons crayons de couleur
    qui donnent aux épidermes une coloration bien sympathique.

    Ce que j'aime surtout lorsque vient la belle saison,
    ce sont, encore et toujours, vous...les femmes.

    Parce que votre garde-robe s'allège.
    Parce que votre peau dore.
    Parce que vos décolletés se font provoquants.
    Parce que vos sourires se mutinent.
    Parce que vos jolies pupilles se dissimulent derrière des verres fumés
    pour mieux observer discrètement le monde.
    Parce que vos jambes de soie invitent la caresse.
    Parce que vous semblez plus désirables encore.

    Sauf que...

    Je peste encore et encore contre un accessoire
    que vous semblez apprécier de plus en plus.
    Un truc en plastique teinté dans la masse
    et délicatement assemblé dans des usines de Taiwan
    par de petites mains besogneuses.
    J'ai nommé : la « TONG ».

    Si, si, vous savez bien,
    ce truc qui éloigne votre orteil du reste de ces congénères.
    Ces soi-disant chaussures qui vous donnent une démarche pataude
    et vous font traîner les pieds bruyamment comme un nonagénaire cacochyme.
    Ces « bidules » qui vous font perdre toute la grâce féminine qui vous caractérise
    et vous rend si belle à nos yeux.
    Ces « machins » aux couleurs flashies,
    parfois ornés d'une grosse marguerite (le comble du raffinement).
    Ces « choses » dont les claquements et les raclements au sol
    sont aussi discrets et sensuels que la progression d'une pelleteuse à moteur diesel.
    Ces « trucs » qui vous rendent aussi sexy qu'une robe de chambre en pilou ou
    des bas de contention (voire des deux conjugués ensemble).

    Femmes, je vous aime,
    mais par pitié, oubliez les « tong »... ailleurs que sur la plage !!!





    9 commentaires



  • Dans la vie et notre société,
    chacun a des droits et des devoirs.

    Mais il est bon de ne pas oublier de satisfaire à ses devoirs,
    avant de réclamer ses droits.




    2 commentaires


  • "Tu te rends compte ! Si on n'avait pas perdu une heure et quart,

    on serait là depuis une heure et quart !"

    Johnny Hallyday, chanteur



    7 commentaires


  • J'ai parfois l'impression de jouer au mikado depuis 40 piges.

    A chaque donne, j'essaie délicatement de retirer le temps qui passe,
    sans trop bousculer les destins qui croisent le mien.

    Je change de stratégie, pour préserver les émotions
    et ne pas leur donner la décharge d'adrénaline fatale.

    Je tente de protéger les sentiments
    pour ne pas qu'ils terminent en éboulement,
    emportant tout dans leur chute.

    A chaque fois, quand il me faut retirer le premier pas,
    mon cœur hésite, craintif, avant de se lancer...

    Oublieux des mauvais coups reçus par le passé,
    Attentif à ne pas reproduire les erreurs fatales,
    Précautionneux de ne pas semer la douleur chez les autres,
    Soucieux de la moindre brise de mésentente ou de discorde,
    Vigilant au bonheur de celle avec laquelle il a décidé de battre à l'unisson...

    Et puis les éléments semblent alors reprendre leur vie propre,
    On les pensait anéantis, on les croyait maîtrisés,
    Et voilà que par d'autres travers,
    ils font se recommencer les histoires,
    Pleurant leurs joies, riant leurs peines,
    Ils s'amusent au grand chamboule-tout de ma vie,
    et m'explosent le destin en myriade de regrets...




    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique