• Voyage au long cours...





    De tempêtes en gros temps, je voguais tourmenté
    Tourné vers l'horizon, les yeux cherchant la paix.
    Je barrais face au vent, inconscient des dangers
    Que trop de sentiments pouvait m'occasionner.

    La vie m'emportait aux confins des frontières,
    Coquille de noix perdue au milieu de l'amer,
    Ballottée, bousculée, frêle esquif qui dérive
    De temps à autre une île m'accueillait sur ses rives.

    Souvent j'ai jeté l'encre sur les pages de ma vie
    Pour y poser mes maux, pour mieux hurler l'écrit
    En plein et en déliés, tirant de bord à bord
    Pour découvrir un souffle et avancer encore.

    Les amarres étaient prêtes et pourtant trop fragiles,
    Éphémères, les amours ne tenaient qu'à un fil,
    A force d'abordage, mon cœur en cicatrice
    Supportait les stigmates de passions destructrices.

    Cherchant mon port d'attache, mon endroit de mouillage,
    Ma crique salvatrice, ma calanque, ma plage,
    Mon radeau disloqué à force de tangage
    A finit par sombrer bien loin de tout rivage.

    Et là, entre deux eaux, je découvrais sereine
    La belle qui me séduit par son chant de sirène...





  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Septembre 2006 à 12:25
    Passage...
    ...en coup de vent au milieu d'une (trop) courte accalmie... Bisous tout le monde...
    2
    Mardi 12 Septembre 2006 à 12:32
    Les sirènes
    sont de bien jolies femmes mais elles sont aussi très dangereuses, fais attention à toi, Spleen.... bisouxxx, à très vite j'espère :))
    3
    Mardi 12 Septembre 2006 à 12:34
    Comme toujours...
    ...ce que tu ecris est trés joli.
    4
    Mardi 12 Septembre 2006 à 12:53
    Superbe photo...
    C' est qui ?
    5
    Mercredi 13 Septembre 2006 à 10:27
    que
    le chant de la sirène apaise tes tourments ou bien assouvisse tes élans . Bises
    6
    Jeudi 14 Septembre 2006 à 07:17
    je me fais rare
    par chez toi et je m'en veux tant tes mots couchés ici sont doux et laissent vagabonder l'imaginaire... mais est-ce vraiment de l'imaginaire??? floppée de bizous tendres là, oui, là
    7
    Mercredi 20 Septembre 2006 à 11:28
    Bonjour spleen
    un petit passage pour faire un coucou et un bisou. Te remercier de tes encouragements lors de tes passages sur mon blogg. tes textes sont magnifiques! Rys...elle
    8
    Mercredi 20 Septembre 2006 à 12:08
    des mots
    si doux, des mots si beaux...des mots fondus par l'amour
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :